Afin de servir au mieux, notre règle s’appuie sur les principes
du respect mutuel et d’un même droit pour tous d’évoluer au sein
d’une société plus fraternelle et solidaire au mieux des capacités de chacun
20 Dec
Découverte de l'informatique au Foyer de Vie de Rambervillers !

Foyer de Rambervillers

Découverte de l'informatique au Foyer de Vie de Rambervillers !

17 Nov
L'A.M.A.M.B. tient sa quatrième conférence.

Foyer de Moyenmoutier

L'A.M.A.M.B. tient sa quatrième conférence.

16 Jun
La Maison de retraite de Dinozé organise son 5ème Marché « Nature et Terroir »

Maison de retraite Dinozé

La Maison de retraite de Dinozé organise son 5ème Marché « Nature et Terroir »

22 May
L’A.M.A.M.B. participe au challenge Performances 2017 !

Association A.M.A.M.B.

L’A.M.A.M.B. participe au challenge Performances 2017 !

Avec le soutien de :
  Avenance  MMH Camif Collectivités
          Conseil général des Vosges    Conseil général de Haute-Savoie

Actualités

09|08
Sortie en vélo « à toute vapeur » pour les résidents du Foyer de Moyenmoutier !
Une sortie originale et forte en émotions !
Une sortie originale et forte en émotions !

Le mercredi 27 juillet dernier, les résidents du Foyer de Vie « Paul Vincent » de Moyenmoutier se sont déplacés à Bruyères. Objectif ? Faire une ballade sportive en draisine, des vélos-rails installés sur des lignes chemins de fer désaffectées !

La petite histoire des draisines de Magnières 


Des vélos-rails pour reconvertir les lignes de chemin de fer désaffectées : c’est  un directeur des services du Département qui en a eu l’idée en découvrant ce loisir d’origine suédoise, activité  très prisée des nordiques. Ainsi sont nées, un beau jour de juillet 1990, les six premières draisines de Magnières en Meurthe-et-Moselle : une première en France ! Ces drôles d’engins bleus, embarquant quatre adultes ou deux adultes et trois enfants, ont été conçus à Remiremont dans les Vosges.


Nouvelle jeunesse pour  la ligne de Bruyères fermée depuis 1988 : le succès est en effet rapide avec 10.000 visiteurs la première année ! La fréquentation a atteint 50.000 visiteurs en 1999, et vingt-quatre draisines sont aujourd’hui en service.


Le foyer des jeunes et éducateurs populaires, qui géraient à son lancement  les installations, a mis en application le premier « Code de bonne conduite », destiné à fixer quelques règles fondamentales de circulation. En effet, étant donné que le croisement est impossible (il n’y a qu’une seule et unique voie de circulation !), il faut donc déplacer le vélo-rail sur le côté en le portant afin de laisser la priorité aux personnes venant sur le chemin du retour.

Mercredi 27 juillet 2011 : «  on y va ! »


 « Par  une journée avec un ciel chargé, nous tentons l’aventure en partant de Moyenmoutier en mini-bus sous des trombes d’eau…Après trente minutes de route, nous arrivons sur le site du vélo-rails et commençons notre pic-nic soigneusement préparé. Après une petite demi-heure à explorer les alentours (c’est un cadre agréable), certains pêchent autour d’un étang, d’autres se promènent, certains attendent qu’une draisine soit libérée… ça y est, c’est à nous ! Nous prenons alors conscience du poids de l’engin et surtout que deux personnes sur quatre seulement pédaleront.


Nous décidons donc de faire des relais afin que tout le monde participe. Les résidents très enthousiasmés jubilent et après avoir sortie « le chariot » des rails pour traverser la route, nous partons pour une randonnée de huit kilomètres. A mi-chemin, une pose s’avère évidente et nous nous arrêtons sur un aqueduc. Délogeant de nouveau les deux chariots  afin de les mettre dans le bon sens pour rentrer, nous repartons de plus belle regardant nos homologues obligés de retirer leur « monture » pour nous laisser passer ; car  sur le chemin du retour, alors qu’il n’y a qu’une seule voie et conformément au code de bonne conduite, nous sommes prioritaires !


Une heure s’est déjà écoulée et nous rendons « nos engins ». Un peu  fatigués, mais heureux d’avoir partagé ce moment fort en émotions ! »

En avant …« Marche arrière »


« Suite à cette sortie, pour le moins originale, nous nous sommes alors penchés ensemble sur le passé. Quelques-uns d’entre nous  ont connu  plus ou moins le temps des machines à vapeur,  les échappements spectaculaires de fumée noire,  le sifflement si caractéristique de la loco… alors que dans certains films on pouvait voir les fameuses draisines  au système de locomotion bien différent de celui dont nous avons fait l’expérience. 


Alors, et pour conclure, nous avons convenu qu’il serait précieux d’aller visiter le musée du train à Mulhouse qui, parait-il, est remarquable. »