Afin de servir au mieux, notre règle s’appuie sur les principes
du respect mutuel et d’un même droit pour tous d’évoluer au sein
d’une société plus fraternelle et solidaire au mieux des capacités de chacun
20 Dec
Découverte de l'informatique au Foyer de Vie de Rambervillers !

Foyer de Rambervillers

Découverte de l'informatique au Foyer de Vie de Rambervillers !

17 Nov
L'A.M.A.M.B. tient sa quatrième conférence.

Foyer de Moyenmoutier

L'A.M.A.M.B. tient sa quatrième conférence.

16 Jun
La Maison de retraite de Dinozé organise son 5ème Marché « Nature et Terroir »

Maison de retraite Dinozé

La Maison de retraite de Dinozé organise son 5ème Marché « Nature et Terroir »

22 May
L’A.M.A.M.B. participe au challenge Performances 2017 !

Association A.M.A.M.B.

L’A.M.A.M.B. participe au challenge Performances 2017 !

Avec le soutien de :
  Avenance  MMH Camif Collectivités
          Conseil général des Vosges    Conseil général de Haute-Savoie

Actualités

10|11
Les résidents du Foyer de Vie de Moyenmoutier dans le pétrin...
Les « résidents-mitrons » ont soigneusement pétrit la pâte…à la main !
Les « résidents-mitrons » ont soigneusement pétrit la pâte…à la main !
Dans le cadre de la « Semaine du Goût 2011 », qui s’est déroulée du 17 au 23 octobre dernier, le Foyer de Vie « Paul Vincent » de Moyenmoutier avait décidé de fabriquer son propre pain ! Faute de recettes, il a fallu en  chercher quelques-unes sur Internet, mais aussi  et surtout bien comprendre comment travailler la pâte…

Du blé à la baguette, le pain sur notre table,  toute une histoire !


Saviez-vous qu’en l’an 800 apparaissaient les premières boulangeries, qu’on y vendait du pain bis (fabriqué à partir de farines bises), du pain broyé et du pain Chailly (réalisé avec les meilleures farines) ? On y trouvait même du pain d’épices ! En l’an 1050, un pain noir et rassis est destiné aux  paysans, tandis qu’un pain plus blanc est préparé pour les seigneurs qui l’achètent chez le  boulanger (alors appelé « talemelier »). Ce n’est qu’en 1793, après une  période de famine et de révolte, que le pain blanc, surnommé « pain d’égalité », devient le pain de tous les français ! Aujourd’hui, il existe plus de 90 variétés de pains.

Du pain sur la planche !


Une fois la recette sélectionnée, les « résidents-mitrons » ont soigneusement pétrit la pâte…à la main. En effet, l’établissement ne possédant pas de machine adéquate, ils ont dû travailler à l’ancienne ! Quel plaisir de malaxer cette matière qu’ils n’ont pas l’habitude de toucher !

Tout en pétrissant, les résidents  ont progressivement pris conscience de l’état  de la pâte. Petit à petit, ils devaient évaluer s’il fallait (ou non) remettre de l’eau ou de la farine afin d’obtenir la bonne consistance indispensable  à un résultat satisfaisant. Puis chacun,  suivant son imagination, a façonné son pain agrémenté (au choix) de noix, d’olives ou de raisins secs. Et pour que la pâte  « pousse » plus vite, les petits  pains ont été posés délicatement à proximité d’un radiateur et, le moment venu,  ils ont été enfournés (non sans appréhension) par les boulangers en herbe.

Au bout de quelques minutes, une alléchante odeur de pain chaud est venue taquiner les narines de plus d’un. Pour le bonheur de tous, ces fiers apprentis-boulangers ont, lors du dîner, offert avec joie les petits pains qu’ils ont si minutieusement préparés et personne n’a alors osé dire « je ne mange pas de ce pain là » !